Transactions sécurisées

Je vous présente aujourd’hui Carey Kolaja, vice-présidente  » Global Product Solutions » chez PayPal. PayPal étant classé comme un portefeuille numérique, je trouve pertinent de vous présenter ce vidéo de TED.

Carey présente aujourd’hui une vision du monde avec des paiements sécuritaires et faciles. Comment est-ce que le monde pourrait changer grâce à ceci. Elle parle de plusieurs technologies afin d’atteindre cet objectif, dont la biométrie. Plus précisément les capteurs d’empreintes digitales. C’est l’une des technologies les plus fiables, accessible, et l’une des moins coûteuses afin de sécuriser les  portefeuilles numériques. Bon visionnement !

 


De portefeuilles physique à mobile au Canada

La technologie des portefeuilles électronique au Canada est en plein essor. Accumulant des valeurs de transactions d’environ 27 milliards au Canada en 2016, les portefeuilles numériques sont sur le point de remplacer nos portefeuilles physique… presque. En fait, il manque encore plusieurs incitatif aux Canadiens avant d’accepter cette nouvelle technologie. Selon le modèle d’adoption des technologie (TAM), il est primordial d’avoir une utilité perçue favorable afin d’adopter une technologie.

technology_acceptance_modelhttps://en.wikipedia.org/wiki/Technology_acceptance_model

Ceci dit, le portefeuille numérique étant une nouvelle technologie, il n’échappe pas aux facteurs d’adoptions. Les utilisateurs ont besoins de voir une utilité à leur portefeuille numérique afin de l’utiliser. C’est ainsi que je présente un tableau des différents incitatifs qui pourraient être efficace pour que les utilisateurs adoptent cette technologie.

199022

Ainsi, il est clair que l’utilisation de code promotionnels ou coupons rabais à l’utilisation d’un portefeuille numérique serait un gros avantage perçu pour les utilisateurs de e-wallet. De plus, les autres facteurs importants pourraient être l’implantation d’une carte de fidélité dans le portefeuille numérique, ou même une expérience d’achat plus intéressante. Ceci pourrait d’ailleurs être fait avec une implantation omnicanale du portefeuille numérique. Il serait intéressant de voir un système d’achat de produit complètement intégré et offrant ainsi un avantage face au portefeuille traditionnel.

À voir pour plus d’info:

http://totalaccess.emarketer.com/quicktake.aspx?R=5500733

 

 

 


Où utiliser Apple Pay? Partout!

Ayant eu plusieurs discussions avec des collègues et amis, je me suis rendu compte que la faible adoption des e-wallet, notamment de Apple Pay, relève non-seulement d’une crainte de sécurité, mais surtout d’un manque de connaissance sur le sujet. En effet, le marketing d’Apple est axé sur le fait qu’Apple Pay n’est disponible qu’a quelques endroits, tel qu’au Mc Donald. Pourtant, Apple Pay est disponible dans TOUS les établissements acceptant le paiement sans contact (NFC). Dès que vous avez accès à l’appareil pour payer sans contact, que ce soit Visa Paywave ou Mastercard Paypass, il est possible de payer avec Apple Pay.

 

Ceci dit, je vous invite à aller essayer votre portefeuille électronique partout ou vous le voulez! Au dépanneur, à l’épicerie, à l’école, au boulot, etc. Il y a au Canada plus de 800 000 endroits ou ils est possible de payer avec votre portefeuille électronique! Je vous laisse ici avec une courbe d’adoption des technologie de 2014, nous voyons ici que Gartner prévoyait les paiement NFC à être dans son plateau de productivité d’ici 2 à 5 ans. Nous voila maintenant 2 ans plus tard, et le concept des portefeuilles numériques n’est toujours pas adopté en majorité au Canada. En espérant que l’adoption se fasse plus rapidement que 5 ans !

273c28b

 


Le secteur de la santé

Alors que le portefeuille numérique peut affecter négativement des secteurs d’activités, ils peut aussi en avantager plusieurs. Je vais m’intéresser ici au domaine de la santé, plus particulièrement les hôpitaux.

L’arrivée des portefeuilles numériques dans les hôpitaux pourrait apporter plusieurs bénéfices. Voici un sommaire des points positifs recueillis à travers diverses lectures:

  • Les portefeuilles numériques pourraient (dans un futur proche) permettre au patient de stocker leur carte d’assurance maladie.
  • Les portefeuilles numériques pourraient permettre au patient de stocker leur carte de l’hôpital. Cette fameuse carte qui se perd toujours dans le fond des tiroirs.
  • Les portefeuilles numériques permettent d’obtenir rapidement une fiche de suivi du client. Ses allergies, ses signes vitaux (si branché à un objet connecté tel qu’une Apple Watch), ses antécédents de santé, etc. Assez utile pour savoir rapidement des informations sur une personne en détresse.
  • Les portefeuilles numériques permettent de payer sans contact. C’est un avantage assez crucial, sachant que les patients, souvent malades, ont dû appuyer sur les boutons du terminal et que les bactéries s’y sont probablement logées. C’est donc un moyen d’éviter de propager les virus et bactéries.

sunset-hands-love-woman-1

La technologie de la fiche de santé est déjà implantée dans les systèmes récents. Il se stocke comme une carte de crédit ou de fidélité dans votre téléphone. C’est entre autres un moyen d’obtenir rapidement de l’information sur un patient, d’obtenir ses goûts, ses préférences (customisation), des informations importantes, etc. La technologie est prête, il ne reste plus qu’à l’adopter!

Sources:

  1. http://www.business.com/technology/digital-wallet-the-future-of-pay-and-why-it-matters/
  2. http://www.instamed.com/blog/why-healthcare-should-embrace-digital-wallets-tokenization-and-apple-pay/
  3. http://www.calgaryherald.com/health/Mobile+healthcare+digital+wallet/7710375/story.html
  4. http://www.diversinet.com/mobi-solutions.html
  5. https://www.theguardian.com/technology/2014/jan/15/10-things-u-need-to-know-digital-payments

Comment les commerces pourraient-ils aider l'adoption du e-wallet.

Les téléphones intelligents ont révolutionné l’industrie du commerce électronique il y a quelques années. En fait, les téléphones intelligents ont étés si rapidement adoptés par les consommateurs qu’ils sont devenus la technologie ayant la croissance la plus rapide en dépassant même les ordinateurs personnels et les téléviseurs. (1) L’estimation est de 2,6 milliards de téléphones intelligents actuellement et la croissance prévue pour 2020 est de 6,1 milliards, ce qui n’est pas un petit nombre. (2) C’est pourquoi l’industrie a complètement été révolutionnée. Les utilisateurs ne communiquent plus de la même façon, n’achètent plus de la même façon, ne vivent plus de la même façon. Tout est de plus en plus rapide. Nous voulons communiquer, manger, travailler, prendre du temps pour soi, prendre du temps avec la famille, magasiner, acheter… de plus en plus rapidement. Toutefois, même si la technologie évolue, l’adoption du portefeuille numérique ne se fait pas aussi rapidement que prévue. Les analystes croient toutefois en une adoption progressive, mais elle pourrait être beaucoup plus rapide si les commerces prenaient part à ceci.

En effet, plusieurs pensent que ce sont les craintes sur la sécurité qui sont la cause de ce ralentissement d’adoption. Toutefois, les banques et le gouvernement protègent les consommateurs face à la fraude. Il est même dit que les portefeuilles électroniques sont plus sécuritaires que les cartes magnétiques utilisées présentement. (3) Dans un article précédent sur l’adoption du portefeuille numérique au Québec, j’ai écrit que les grandes banques québécoises sont en retard au niveau de l’adoption de cette technologie. Depuis ce temps, la majorité d’entre elles se sont adaptées et sont passées au service Apple Pay. L’adoption pourrait maintenant être soutenue par les commerces.

Notant que la majorité des commerces ont déjà les technologies de paiement nécessaires, soit les lecteurs NFC et les lecteurs de code à barres, il serait facile pour eux d’implanter leurs systèmes de fidélité dans un service tels que Apple Pay ou Google Wallet. En donnant des récompenses aux clients, les commerces attirent les clients, fidélisent la clientèle, réduisent les coûts de leur programme actuel dû à la réduction d’impression de cartes magnétiques et aident au changement de comportement des utilisateurs face à l’adoption du portefeuille électronique afin que ceux-ci y adhèrent plus rapidement. Le programme de fidélité et de paiement de Starbuck a d’ailleurs aidé grandement à l’adoption du portefeuille numérique, tout en augmentant ses ventes. (4)

Beaucoup de positif pour une petite action. Pour avoir plus de détail à ce sujet, je vous invite à aller voir l’article scientifique: LOWRY, C. What’s in Your Mobile Wallet? An Analysis of Trends in Mobile Payments and Regulation. (2016). Il explique bien ce phénomène ainsi que les différentes utilisations du portefeuille électronique.

 

Sources:

(1) http://www.kpcb.com/internet-trends.

(2) https://techcrunch.com/2015/06/02/6-1b-smartphone-users-globally-by-2020-overtaking-basic-fixed-phone-subscriptions/

(3) LOWRY, C. What’s in Your Mobile Wallet? An Analysis of Trends in Mobile Payments and Regulation. (2016). peer review: J.D., The George Washington University Law School, May 2016. Notes Editor, Federal Communications Law Journal.

(4) http://venturebeat.com/2016/10/30/activision-launches-call-of-duty-infinite-warfare-tour-guide-bot-for-facebook-messenger/

 


Publicité sur les e-wallet

Je vous présente ici une publicité de Interac qui montre assez bien comment les technologies futures et actuelles concernant les portefeuilles électronique pourrait changer nos vies. Je trouve très intéressant de voir différents moyens de payer ses factures, que ce soit par les capteurs biométriques ou directement à l’aide d’appareils connectés (montre, téléphone, véhicule), toutes ses technologies sont à nos portes et la majorité d’entres-elles sont déjà disponible sur le marché. Bon visionnement!

 


L'adoption des e-wallet en statistiques

Le portefeuille numérique est de plus en plus utilisé de nos jours. Toutefois, l’Amérique du Nord est en retard dans ce qui attrait à l’adoption de cette technologie par les consommateurs. Voici des tableaux représentants les différents moyens de paiement des utilisateurs.

202799

202800

Tel que nous pouvons le voir dans les différents tableaux ci-haut, l’Amérique du Nord avait, en 2014, un taux d’adoption du portefeuille électronique de 14%. Toutefois, cette technologie était adoptée à 21,7% dans le monde entier, ce qui montre un léger retard au niveau de l’adoption. Mes hypothèses sur ce faible taux d’adoption ont été faite dans un article précédent: Voir article.

Je me suis alors penché sur: Qui sont les utilisateurs qui l’utilisent le plus?

200225

Suivant ce graphique, nous pouvons observé que c’est le groupe d’âge 25-34 ans qui utilise le plus le portefeuille électronique. Sachant que le groupe d’âge qui dépense le plus est les 30-44 ans, est-ce qu’ils ne devraient pas mettre plus d’accent sur les publicités pour ce groupe d’âge? Qu’en pensez-vous?


Pas besoin d'une app pour ça - Toby Shapshak - TED

La définition de téléphone intelligent peut différé d’un pays à l’autre. Voici un témoignage de Toby Shapshak qui nous sensibilise sur l’innovation.

« À chaque fois qu’on parle de l’Afrique, on montre cette image du monde vue de l’espace. Et les gens disent : « Regarde, c’est le continent noir » Mais en fait, c’est faux. En fait, c’est une carte de l’innovation. » – Toby Shapshak.

Pourquoi je vous partage ce vidéo? Puisqu’il fait une brillante analogie entre l’innovation et la façon dont nous utilisons nos téléphones intelligents. Comment les Africains paient-ils leur factures? Changent-ils leur publications Facebook? Je vous laisse le découvrir ici.

Qu’en pensez-vous?

Merci!


L'adoption de portefeuille numérique au Québec.

Alors que je lisais des articles scientifiques sur l’adoption des portefeuilles numériques aux États-Unis, je me suis rendu compte que pour eux, l’adoption est retardée à cause des utilisateurs qui ont encore quelques craintes. Toutefois, de plus en plus de gens l’utilisent (23,8%).

L'adoption du e-wallet

Une question m’est alors passée par la tête: pourquoi les statistiques québécoises de l’adoption du e-wallet sont-elles plus basses ? Si je demande aux personnes les plus innovatrices et d’avant garde que je connais, la majorité d’entre elles me diront qu’elles n’utilisent pas le e-wallet. Pourtant, de nombreux magasins ont la technologie nécessaire à l’Apple Pay ou au Google Wallet. D’ailleurs, les utilisateurs se sont habitués au paiement sans contact tel que Paywave de Visa et Paypass de Mastercard. En 2015, 25% des transactions se sont effectuées sans contact et le taux d’adoption des téléphones intelligents au Canada, en 2016, est de 76%. Le problème ne se situe donc pas au niveau des utilisateurs.

J’ai alors effectué une recherche et je me suis rendu compte que le problème venait des institutions financières. Desjardins, la caisse qui détient plus de 6,2 millions de cartes de crédit, ne participe pas à cette course à la technologie. Même chose pour la Banque Nationale. Ils ne permettent pas l’utilisation de leurs cartes de crédit pour Apple Pay. Sachant qu’au Québec la majorité des personnes sont avec ces deux institutions financières, il en va de soi que l’adoption du e-wallet est automatiquement retardée. La raison est simple, Desjardins a conçu il y a quelque temps une application de paiement mobile intégrée. Ainsi, accepter l’Apple Pay serait cannibaliser leur propre système. Toutefois, il semble qu’ils sont sur le point de changer de cap puisque des détails sur l’Apple Pay sont apparus sur leur site internet. Est-ce que cela va apporter un gros boom dans l’adoption du portefeuille numérique? J’ai bien hâte de voir.

 

Sources:

http://affaires.lapresse.ca/economie/services-financiers/201605/11/01-4980369-apple-pay-a-venir-dans-un-avenir-indetermine.php

https://www.desjardins.com/particuliers/prets-marges-cartes-credit/cartes-credit/paiement-mobile/

http://affaires.lapresse.ca/finances-personnelles/consommation/201607/12/01-5000254-le-portefeuille-dans-tous-ses-etats.php

Apple Pay Adoption

 


Les e-wallet: le début d'une ère omnicanal?

Alors que je suivais une formation en ligne sur l’omnicanal, j’ai pensé au e-wallet. Le portefeuille électronique est sans doute un des outil les plus efficace pour relier le e-commerce et les magasins réels.

Je m’explique. Depuis plusieurs années, les entreprises essaient le plus possible de synchroniser les interfaces virtuels et réels. L’objectif est de devenir complètement omnicanal, soit posséder un processus complètement intégré, pouvant passer sans limites entre le clic et mortier.

C’est ainsi que le e-wallet est l’outil parfait pour lier le clic et mortier. Pour l’instant, les puces NFC intégrées aux téléphones cellulaires permettent de fournir les informations nécessaires aux paiements de nos achats. Toutefois, je suis persuadé que, dans un avenir rapproché, des processus vont être mis en place pour extirper aussi des informations personnelles et sociales du téléphone, créant ainsi une immense base de données pour les entreprises, mais aussi un lien entre les achats effectués en ligne et en magasin. Le début de l’omnicanal parfait.

Le consommateur devenant de plus en plus acteur doit toutefois comprendre que plus les entreprises se renseignent sur nous, plus les consommateurs sont écoutés et présents dans les décisions de l’entreprise. Il serait intéressant de se questionner à savoir quelle est la limite de la collecte d’information faite par les entreprises.

Qu’en pensez-vous?

Merci et à bientôt,

Philippe

Source:

http://www.solutions-numeriques.com/dossiers/le-paiement-au-coeur-de-lexperience-omnicanal/

http://www.cegid.com/fr/blog/revolution-distribution-specialisee-10-tendances-a-ne-manquer/